Expo TERRE DE LIENS du 27 Janvier au 31 Mars

Posté par Philippe dans Expositions

https://terredeliens.org/

Le mouvement Terre de liens, apparu dans les années 90, a pour but de changer le rapport à la terre, notre bien commun (comme l’eau et l’air !), à l’agriculture, à l’alimentation en faisant évoluer la notion de propriété foncière, en soutenant une agriculture écologique viable, en encourageant la responsabilité individuelle et collective.

Il s’est organisé progressivement et se compose maintenant de différentes structures qui travaillent ensemble :

une association nationale créée en 2003 qui marque le départ de l’organisation actuelle

des associations territoriales dont celle du Poitou-Charentes qui fera bientôt partie de la Nouvelle Aquitaine

des structures financières : la foncière Terre de Liens qui achète de manière collective des terres agricoles grâce à un financement éthique, sous forme d’actions, et la fondation Terre de Liens qui assure une gestion désintéressée des terres agricoles, favorise la rencontre entre donateurs et porteurs de projets agricoles, recueille les legs et les dons. Cette acquisition de terres agricoles protège celles-ci de la spéculation foncière qui conduit soit à l’agrandissement de fermes déjà énormes, soit à l’artificialisation des sols (routes, logements, zones commerciales ou économiques, parkings…).

*****

En 2017, il y avait 139 fermes Terre de Liens avec 206 fermiers (dont 8 en Poitou-Charentes), ce qui correspondait à environ 3 300 hectares dont 5% sont occupés par des éléments naturels (haies, bosquets, lisières et mares), 45% par des prairies naturelles extensives.

Productions de ces fermes : 46% pratiquent le maraîchage, 21% font des grandes cultures (céréales, tournesol, vigne…), 24% élèvent des bovins pour leur lait ou leur viande, 16% élèvent des ovins pour la même raison. Sans oublier les œufs, les volailles, le miel, les plantes médicinales ou aromatiques !

53% des fermes transforment leurs produits et 83% font de la vente directe.

Avec Terre de Liens, l’accent est aussi mis sur le suivi des fermes et l’attention portée sur les fermiers et leurs activités. Le travail agricole doit être valorisé. Des aides, des coups de mains peuvent être envisagés, à la demande, et les photos sont pour là pour montrer une partie de la réalité de la vie dans les fermes.

*****

Pourquoi est-il urgent d’installer des agriculteurs respectueux de l’Homme et de l’environnement ?

*pour des enjeux environnementaux : circuits de vente courts et agriculture écologique limitent beaucoup la pollution de l’eau, l’air et du sol.

*pour des enjeux agricoles : sachant que, en France, 200 fermes disparaissent chaque semaine et 160 hectares de terres s’artificialisent par jour, il est très important de favoriser l’implantation des petites fermes qui, contrairement aux grosses fermes, permettent la diversification des paysages, la création d’emplois et la redynamisation des campagnes. De plus, en lutant contre la spéculation foncière qui entraîne une augmentation considérable du prix des terres, on permet l’installation de nouveaux agriculteurs.

*pour des enjeux de santé des consommateurs et des producteurs.

*pour des enjeux politiques et sociaux : en développant les échanges entre paysans et consommateurs, avec les collectivités locales et les instances agricoles et en limitant la spéculation foncière.